Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

lundi 24 septembre 2012

Never Sky tome 1 - Veronica Rossi

Never Sky tome 1 de Veronica Rossi

Résumé :

Depuis que le ciel s'est chargé d’Éther. Les hommes vivent sous les capsules ou survivent dans la nature dévastée.

Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis. Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'Éther. Sa seule chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu'il lui inspire, Aria n'a d'autre choix que de lui proposer un marché... qui va bouleverser leur vie à jamais.



  • Broché: 389 pages
  • Editeur : Fernand Nathan (13 septembre 2012)
  • Collection : GRAND FORMAT
Never Sky
Source illustration Mélanie Delon, son site : ICI

Extrait :

Aria :
"Ils appelaient le monde qui se trouvait au-delà de l'enceinte de la Capsule l'«Usine de la Mort». On pouvait y mourir de mille et une façons. Aria n'aurait jamais cru s'en approcher un jour d'aussi près.
Elle se mordit les lèvres en contemplant la lourde porte métallique qui se dressait devant elle. Un écran numérique affichait en lettres rouge fluo : AGRICULTURE 6 -DÉFENSE D'ENTRER.
«AG 6 n'est qu'un dôme de maintenance, rien de plus», se dit Aria. Des dizaines d'autres dômes alimentaient Rêverie en nourriture, en eau, en oxygène... tout ce dont une cité sous cloche avait besoin. Une récente tempête avait endommagé AG 6 mais, apparemment, les dégâts n'étaient pas importants. Apparemment.
- On devrait peut-être faire demi-tour, dit Paisley. Debout près d'Aria dans le sas de décompression, elle tripotait nerveusement une mèche de ses longs cheveux roux.
Accroupis près de la porte, devant le panneau de contrôle, les trois garçons brouillaient le signal, afin de pouvoir sortir sans déclencher l'alarme. Ils n'arrêtaient pas de se chamailler.
- Calme-toi, Paisley, répondit Aria. Qu'est-ce qu'on risque de si terrible ?
Elle voulait avoir l'air détachée, mais sa voix était un peu trop haut perchée, aussi conclut-elle sa phrase par un petit rire.
- Qu'est-ce qu'on risque sous un dôme abîmé ? répliqua Paisley en comptant sur ses doigts. D'avoir la peau qui pourrit. De se retrouver enfermés à l'extérieur. D'être transformés en viande grillée par une tempête d'Ether. Et d'être mangés par les cannibales en guise de petit déjeuner.
- C'est juste un autre secteur de Rêverie, insista Aria.
- Un secteur interdit.
- Tu n'es pas obligée d'y aller. -Toi non plus, rétorqua Paisley.
Elle avait tort. Depuis cinq jours, Aria s'inquiétait beaucoup au sujet de sa mère. Pourquoi Lumina avait-elle rompu le contact ? Elle ne manquait jamais leur rencontre quotidienne d'habitude, même quand ses recherches médicales occupaient tout son temps. Si Aria voulait des informations, il lui fallait pénétrer sous ce dôme.
- Pour la centième... attends, la millième fois, je vous répète qu'AG 6 ne présente aucun danger, déclara Soren sans se détourner du panneau de contrôle. Vous croyez que j'ai envie de mourir ce soir ?
Il marquait un point. Soren s'aimait trop pour risquer sa vie. Le regard d'Aria s'attarda sur le dos musclé du garçon. Soren était le fils du Directeur de la Sécurité de Rêverie. Il avait une peau dont seuls pouvaient se vanter les privilégiés. Il était même bronzé, un avantage ridicule dans la mesure où aucun d'entre eux n'avait jamais vu le soleil. En outre, c'était un génie du décryptage.
À ses côtés, Bane et Echo le regardaient faire. Les deux frères le suivaient partout. Dans les Domaines, Soren avait des centaines d'admirateurs, mais ce soir, ils n'étaient que cinq à partager l'espace confiné du sas de décompression avec lui. Cinq à transgresser la loi.
Soren se redressa et afficha un petit sourire insolent."



Extrait du chapitre 11 : ICI

Avis de Lili :

Aria, une jeune fille de 17 ans vit à Rêverie, une capsule qui protège ses habitants de l'air extérieur et de l’Éther. La vie dans cette capsule est agréable, pas de maladie, de famine ou de violence. Les habitants vivent dans un monde virtuel grâce à leur SmartEye. Suite à la disparition de sa mère, Aria fait des recherches pour trouver des explications et se met le conseil à dos. Elle se voit bannie de Rêverie et se retrouve dans le monde extérieur, celui de Perry, un sauvage. Dans ce monde, survivent les "Étrangers" , des clans qui se battent pour survivre à l’Éther, à la famine, à la maladie et aux agressions. Leur rencontre va être le seul moyen pour Aria de survivre.
Une dystopie dans un monde original, complexe et très travaillé. Tout est très bien défini, et nous laisse entrer dans un univers que l'on arrive facilement à imaginer. La narration se fait en alternance avec les deux personnages, Aria et Perry, ce que j'apprécie énormément dans un livre. On s'attache très vite à eux, ainsi qu'au personnages secondaires. L'évolution de leur relation est agréable et réaliste, deux êtres que tout oppose mais qui se rapprochent pour survire à un monde apocalyptique. J'ai apprécié aussi les quelques notes d'humour dans certaines répliques comme entre Roar et Perry.
L'intrigue est captivante. La rythme est soutenu, action, suspense et dénouement, aucun temps mort. Les pages défilent à une vitesse. L'écriture est simple, un tome facile à lire.
Une dystopie que je conseille avec plaisir. La fin nous laisse dans un réelle frustration, je n'ai qu'une hâte avoir le tome deux entre mes mains, mais malheureusement il faudra attendre l'automne 2013, dans un an !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...